les vers de tere

23/9/14

 

L’ami des lombriciens est l’autodidacte Marcel Bouché. « J’aime bien son histoire à cet homme qui déclare : « pour ce qui est de la culture générale je n’ai pas dépassé le certificat d’études primaires… » Tout d’abord diplômé comme jardinier de la Ville de Paris, il entrera à l’INRA comme aide de laboratoire « l’équivalent du travail d’une femme de ménage » précise-t-il. Découvrant le monde scientifique il intégrera la Fac des Sciences en prenant des cours par correspondance pour revenir à l’INRA où on lui confiera « l’étude des vers de terre dont personne ne voulait. » En 1963, il commencera à faire l’inventaire des vers de terre : « j’ai fait une sorte de tour de France des vers de terre en parcourant le pays avec la carte Michelin et tous les 30km je faisais des prélèvements. À l’époque, nous en avions recensé 170. Aujourd’hui, on doit être à 300 espèces répertoriées en France et plusieurs milliers dans le monde… »

source: blog de J. Berthomeau 
Actes Sud publie "Des vers de terre et des Hommes" de Marcel Bouché
ouvrage indispensable pour comprendre que les vers de terre ne sont pas seulement des "laboureurs gratuits" comme l'avait écrit Olivier de Serres mais qu'ils contribuent aussi aux multiples transformations des élements chimiques NPK rendus directement assimilables par les plantes.
Olivier de Serres=Darwing=A.Louis=M. Bouché...
mes maîtres en Agronomie !

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !